rodage moteur thermique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

rodage moteur thermique

Message par fofo le Sam 20 Sep - 13:14

Rodage



Le rodage à l'hélice est souvent préconisé comme le seul rodage vraiment efficace en matière de micro-moteur. Cependant il n'est pas possible à chaque utilisateur de roder de la sorte son moteur et d'autres méthodes sont elles aussi tout à fait possible.

A contrôler avant tout premier démarrage :
Le moteur étant monté sur le modèle, il faut s'assurer des divers périphériques qui l'entourent et contrôler leur parfait état de fonctionnement.

1- Contrôler que le chauffe-bougie fonctionne parfaitement et que celui-ci soit capable de porter le filament de la bougie au rouge clair. C'est l'occasion de tester la bougie destinée à votre moteur et de s'assurer de son parfait état de fontionnement.

2- Contrôler le réservoir, la durite de pressurisation et d'alimentation, et le filtre à carburant (si celui-ci n'est pas déjà dans le réservoir).

3- Contrôler la bonne arrivée du carburant au moteur. Remplir en partie le réservoir, souffler dans la durite de pressurisation et constater l'écoulement du carburant côté carburateur.

4- Contrôler le montage solide du filtre à air sur le carburateur, sa bonne qualité de filtrage et de propreté.
5- Contrôler le sens de rotation du démarreur (sens horaire).

Cette suite de contôles étant effectuée, vous allez pouvoir passer à la mise en route du moteur.
Première mise en marche
La batterie du démarreur est bien chargée, la couronne de démarrage de bonne qualité, vous avez contôlé que cette dernière attaque bien le volant moteur ; alors vous voilà prêt pour la première mise en route.

1- Contrôler que le pointeau principal soit ouvert de 3 tours 1/2 à 4 tours.

2- Contrôler que le carburateur soit bien au ralenti (boisseau fermé)

3- Contrôler que les durites soient toutes remises en place.

4- Souffler dans la durite de pressurisation pour amorcer l'arrivée de carburant au moteur.

5- Démarrer le moteur à l'aide du démarreur et du chauffe bougie, carburateur au ralenti.

6- Laisser tourner le moteur au ralenti légèrement haut, durant le temps d'un plein de réservoir.

Durant cette période le moteur chauffe peu (environ 75 à 80° C) et doit avoir un ralenti stable.

- Si le ralenti est trop bas, visr la butée de ralenti par 1/2 tour jusqu'à la hauteur désirée.

- Si le ralenti est trop haut, agir à l'inverse.

- Si le moteur cale, assurez-vous de l'état de votre bougie, du carburant dans le réservoir, ou de la vitesse du ralenti.

Sachez qu'un ralenti trop bas associé à un moteur un peu dur, entraîne des callages intempestifs à bas régime. Un ralenti stable et bas n'est obtenu qu'avec un moteur fini de roder et en parfait état.

Premiers tours de roue
Le ralenti étant stable et votre moteur ayant avalé sans broncher 1 à 2 réservoirs au ralenti, vient alors le grand moment de la mise en piste.

Avant toute chose il faut avoir présent à l'esprit que vous allez apprendre à votre moteur à prendre des tours et cela très progressivement. Pour cela, il y a des choses à éviter absolument :

- Les démarrrages plein gaz.

- Les sur-régimes, même bien involontaires.

- La précipitation dans le rôdage. (prenez votre temps, car la longévité du moteur en dépend)

Le grand principe du rôdage est d'avoir une carburation réglée très riche au départ et que l'on va progressivement amener à une carburation optimum en pointe (le réglage de la reprise n'est pas primordial durant les phases de rôdage).

Les deux à trois premiers réservoirs doivent être effectués avec le pointeau principal largement ouvert pour avoir une vitesse de pointe faible tout en gardant le carburateur ouvert à fond en ligne droite (ne jamais faire les lignes droites mi-gaz, c'est la carburation riche qui règle la vitesse de pointe et non la commande de gaz).

Durant ces 2 à 3 réservoirs sur la piste, la température de la culasse est faible (froide) car votre moteur est fortement lubrifié par l'excès de carburant.

La suite va être une succession de réglages du pointeau principal (fermeture) qui progressivement doit conduire à un parfait réglage du moteur en pointe. Pour ce faire il vous faudra fermer, 1/4 de tour par 1/4 de tour au départ et 1/8 par 1/8 après, le pointeau principal et ainsi trouver la bonne carburation en pointe du moteur. Comme base vous pouvez considérer que pour pouvoir fermer d'un quart de tour il vous faudra faire un plein de réservoir. Patience !!!

Vous constaterez que votre moteur est rôdé à 2 indices importants :

-1- Lorsque vous retirez la bougie du moteur, vous ne devez plus sentir de point dur au point mort-haut.

-2- Un moteur rodé est stable en carburation et sa température varie très peu durant une période de 4 à 5 minutes.

ATTENTION : Votre moteur est fini de rôder, mais il faudra effectuer son réglage course, c'est à dire trouver le bon compromis entre la reprise et la pointe afin d'avoir une température constante de fonctionnement pour une performance optimale et stable

source: jp racing

voila avec ceal et le réglage carbu je pense que ca résoudera des problème et des questions
ciao
avatar
fofo

Nombre de messages : 168
Age : 26
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 17/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://univer-mt.forumpro.fr/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum